Antidérapant et EPI : 6 conseils pour une rénovation en toute sécurité

par Pousse
Publié le : Mis à jour le :

De la simple décoration d’une chambre d’enfant à la remise à niveau énergétique d’un logement, en passant par une mise aux normes de l’installation électrique ou la réhabilitation de combles, un chantier de rénovation doit toujours être effectué dans le respect des règles de sécurité.

Que vous le fassiez vous-même ou que vous la confiez à un artisan, votre chantier doit permettre de minimiser au maximum les risques d’accident.

Avant de concrétiser votre projet de rénovation complète d’une maison ancienne, prenez le temps de lire ces quelques conseils de sécurité.

Ne jamais faire l’impasse sur les EPI !

Les Équipements de Protection Individuelles, fréquemment dénommés EPI, sont obligatoires en toutes circonstances, dès que l’on manipule un outil ou que l’on se trouve sur le chantier.

Dans tous les cas, vous aurez besoin de :

  • Casques
  • Gants
  • Lunettes
  • Chaussures de protection

Selon la nature des travaux, il est possible que vous deviez aussi avoir des protections d’oreilles, un masque…

Tous les EPIs doivent évidemment être conformes aux normes européennes, et portés comme indiqué par le fabricant.

Organiser, signaler et protéger le chantier

Votre rénovation ne devrait pas ressembler à « un véritable chantier » !

Un chantier sécurisé doit être proprement signalé à l’aide de panneaux et de marquage au sol, avec des zones de stockage de matériel, de rangement des outils et de travail parfaitement délimitées.

Rien ne doit trainer dans les allées, qui doivent être sécurisées avec un ruban antidérapant visible pour éviter les glissades. C’est particulièrement important pour les accès par escalier, où une chute peut être grave.

Par ailleurs, si votre chantier de rénovation a lieu dans la maison que vous occupez, il est recommandé d’isoler la zone de chantier, et de la nettoyer régulièrement.

Avoir les bons outils… 

Même si cela semble une évidence, il est bon de le rappeler : à chaque outil sa fonction, et à chaque tâche son outil ! Malheureusement, de nombreux accidents « de bricolage » sont liés à l’utilisation d’un mauvais outil.

À tous ceux qui regrettent le bon vieux temps, quand « nos grands-parents construisaient leur maison avec seulement une pioche et un marteau », nous rappellerons qu’à cette même époque les accidents de travail graves étaient fréquents !

… et savoir s’en servir

Avoir le bon outil, c’est bien, mais savoir s’en servir, c’est mieux !

Si vous n’avez jamais utilisé de scie sauteuse, de lève-plaque ou de disqueuse auparavant, votre chantier de rénovation n’est pas le bon moment pour apprendre. Faites appel à un professionnel pour ces tâches, et n’hésitez pas à lui demander de vous enseigner le maniement de ces outils aux noms exotiques comme le bédane, la chèvre, la langue de chat, la pointerolle ou la Wastringue…

INFO : Si les outils électriques, plus puissants, sont considérés à juste titre comme plus dangereux, les outils manuels restent responsables de plus de 30 % des accidents !

Informer tout le monde et donner des instructions claires

Sur un chantier de rénovation, chaque personne présente doit avoir été informée :

  • Des mesures de sécurité à respecter
  • Des tâches à accomplir
  • Des personnes à contacter en cas de problème

Ceci permet de minimiser les risques d’accident et d’empêcher un simple incident de prendre des proportions dramatiques.

Par ailleurs, il est indispensable de s’assurer que toutes les personnes pouvant potentiellement se trouver sur le chantier de rénovation aient été informées au préalable. Enfants, voisins, livreurs… ne seront pas forcément arrêtés par les panneaux « Chantier en cours » et « Accès interdit » que vous avez installés, si vous ne les avez pas prévenus au préalable.

Se préparer aux urgences

Malgré toutes les précautions prises, un accident peut toujours arriver. Il est alors absolument nécessaire de savoir comment réagir au plus vite pour en minimiser les conséquences.

Ayez toujours à proximité une trousse de premiers soins, un extincteur et un téléphone avec tous les numéros importants préenregistrés (ambulance, centre anti poison, hôpital, pompiers…)

 

Un dernier mot

L’un des principes de la sécurité sur un chantier de rénovation est de se préparer au pire tout en espérant que tout se passe bien. Toutes les mesures de précaution sont nécessaires « au cas où », mais vous pouvez espérer qu’elles ne vous seront pas utiles et que vous n’aurez pas d’accident.

Bon chantier !

Articles similaires

Notez cet article

Laissez un commentaire

Pousse Pousse

Sur ce blog, des professionnels et des experts partagent avec vous les meilleurs des conseils, des astuces et des informations indispensables sur des sujets comme l’écologie, le DIY, la maison et l’alimentation. Découvrez-les donc en parcourant nos différents contenus. Une question ou une préoccupation ? Contactez-nous maintenant et nous vous répondrons immédiatement.

Suivez-nous sur

@2024 – Tous droits réservés. Pousse Pousse