Installer un potager dans son jardin : 4 conseils pour commencer

Motivé(e) par les premiers rayons de soleil et les premiers bourgeons printaniers, vous avez décidé de faire vos premiers pas en tant que graine de jardinier. Créer son potager, c'est très facile, mais ça ne s'improvise pas... Il faut d'abord préparer la surface que vous souhaitez consacrer à votre petit jardin. Comme on n'est pas là pour vous raconter des salades, on vous a préparé un petit brief pour vous aider à passer le cap sans vous prendre le chou. Pousse pousse ramène sa fraise et vous donne la clé (des champs) pour aménager votre futur jardin potager. Prêt à vous lancer ?

Installer son premier potager au jardin

1. Bien choisir ses outils

Sans le matériel de base, vous risquez d'en avoir rapidement plein les bottes... Inutile de vous mettre sur la paille pour acheter tout votre arsenal d'un coup. L'idée, c'est d'aller à l'essentiel en vous procurant quelques outils simples et de bonne qualité. Cet investissement vous permettra de réaliser toutes les tâches basiques, pendant de nombreuses années.

Lesoutilsindispensable_Pousse-Pousse

- Les indispensables :

La houe ou la serfouette : très polyvalentes, l'une comme l'autre permettent à la fois de travailler le sol en surface (pour enlever les mauvaises herbes et leurs racines) mais aussi en profondeur (en la retournant). Biner, désherber, recouvrir les plantations... Elle savent presque tout faire et seront vos meilleures compagnes pour jardiner !

La fourche bêche (ou la grelinette, plus onéreuse, mais mieux adaptée aux grandes surfaces) : elle vous permettra d'ameublir le sol et de décompacter les mottes.

N'ayez pas peur de vous prendre un râteau : il vous permettra d'aplanir le sol, d'enlever les pierres et d'affiner votre terre.

- Les "cerises sur le gâteau" (surtout si vous avez un grand jardin) :

Nous vous conseillons d'investir dans une brouette qui vous aidera à transporter facilement sacs de terreau, compost, et sûrement d'ici quelques mois vos récoltes... Vous pouvez aussi compléter votre équipement avec une pelle (pour charger la brouette !)

Petit à petit, vous pourrez compléter votre équipement avec d'autres outils adaptés à la taille de votre potager. Les outils de petite taille comme une petite pelle plantoir et une serfouette à main vous seront très utiles dès que vous rentrerez dans le vif du sujet : les plantations !

Si votre budget est serré, pensez à écumer les brocantes et les vide-greniers : ils regorgent de petits trésors. Vous y trouverez de belles occasions de vous équiper pour une poignée de figues, ou presque... Un bon nettoyage, un léger ponçage, et vous voilà bien équipé à petit prix !

Pour travailler, pensez à porter des vêtements confortables et "tout terrain", ainsi qu'une paire de gants de jardinage pour éviter de vous blesser. Ils vous éviteront pas mal de désagréments tels que coupures, piqûres et ampoules sur les mains, fréquentes après avoir manié des outils à mains nues !

2. Terre argileuse, calcaire ou sableuse ?

Terre_Pousse-Pousse

Sous votre potager, il y a la terre. Connaître sa nature est primordial puisque c'est là que vos fruits, légumes et plantes aromatiques vont planter leurs racines ! Toute terre se compose de 4 éléments : l'humus, le calcaire, le sable et l'argile. Ils sont présents en quantité variable dans le sol selon les régions, en fonction de la végétation, du climat, des cultures passées... Connaître la dominante de votre terre vous permettra de vous occuper d'elle au mieux et de la "rééquilibrer" au besoin avec des apports et/ou des amendements pour en tirer le meilleur.

  • La terre argileuse : sa couleur varie de l'ocre jaune au brun. Très dense, compacte et collante, la terre argileuse est une terre lourde qui retient l'eau par temps humide et se fissure par temps sec. En lui ajoutant du sable, vous la rendrez plus aérée en optimisant la circulation d'eau et d'air.
  • La terre sableuse : d'un gris jaune, légère et granuleuse, la terre sableuse est particulièrement perméable à l'air et à l'eau. Prévoyez de pailler vos plantations pour éviter que l'eau ne s'évapore trop vite, surtout par temps chaud !
  • La terre calcaire : Souvent caillouteuse (et donc bien drainée), le terre calcaire se distingue par sa couleur pâle voire blanchâtre. Sa texture la rend plutôt facile à travailler, il faudra juste penser à la bêcher avant la saison froide.
  • Le terre limoneuse (ou humifère) : cette terre noire, riche en humus et en matières organiques retient l'eau grâce à sa texture spongieuse. La solution pour la rééquilibrer ? Ajouter un peu de sable et de terre calcaire.

Qu'elle soit plutôt calcaire, argileuse, limoneuse ou sableuse, la nature d'une terre ne correspond qu'à une tendance générale, sans jamais être totalement l'une ou l'autre. Une fois que vous aurez défini la dominante de votre sol, à vous d'ajuster vos apports pour obtenir une terre bien équilibrée, qui est le Graal de tout jardinier... Appelée aussi "terre franche", cette terre idéale présente le juste dosage entre les 4 éléments.

3. Enrichir la terre

Pour avoir une belle production, pensez à faire une fleur à votre sol de temps en temps ! C'est pendant l'automne que les amendements sont les plus profitables à la terre. Après s'être décomposée durant l'hiver, une bonne couche de compost et/ou de fumier boostera votre terre dès le printemps.

Maintenant que vous connaissez votre type de sol, il est temps d'en prendre de la graine ! Le fumier comme le compost sont adaptés aux sols argileux, sableux et calcaires. Si votre terre est calcaire, n'hésitez pas à y ajouter également de la tourbe et/ou de la terre de bruyère pour rééquilibrer son pH.

4. Affiner la terre

Affinersaterre_Pousse-Pousse

Une terre trop tassée est toujours un ennemi du potager ! Après avoir désherbé et enlevé les pierres et cailloux les plus gênants, il va falloir casser la croûte (ou plutôt briser les mottes de terre) sur une profondeur de 20 à 25 cm à l'aide de votre fourche-bêche (ou de votre grelinette). 
Cette opération permettra aux racines de s'épanouir librement. Ensuite, il suffit de répartir équitablement la terre "affinée" sur l'ensemble de votre future zone potagère, et de tasser légèrement avec votre houe. 
Ça y est, les bases de votre potager sont prêtes, vous pouvez vous reposer sur vos lauriers quelques jours avant de passer aux étapes de plantation ! Et pour cette étape là, on vous retrouve dès avril pour vous guider pas à pas avec nos nouvelles box potagères, alors encore un peu de patience...

Vous êtes plutôt un adepte des centres villes ? On ne vous oublie pas, et on vous donne rendez-vous très bientôt sur le Mag Nature pour apprendre à créer votre premier potager sur votre balcon. 

1 comment

bruno

23 juillet 2019

faut mettre quoi comme sable pour melanger a l argile


Rejoignez la tribu sur Instagram