Ma salle de bain zéro déchet : ingrédients et labels

Avec la box de novembre, nous mettons un premier pied dans la salle de bain ! La salle de bain est l’endroit où nous prenons soin de nous, nous utilisons des savons, des crèmes, des gommages, du dentifrice… autant de produits qui peuvent être dangereux pour notre santé mais aussi pour la planète ! Pousse Pousse vous explique tout pour avoir une salle de bain green et zéro déchet ! On vous prévient, ce n’est pas un article super agréable à lire mais indispensable pour mieux choisir ses cosmétiques.

C’est bien beau de dire qu’il faut passer au zéro-déchet dans la salle de bain mais c’est bien mieux de comprendre pourquoi. On fait le point sur les ingrédients à bannir de votre salle de bain ?

Les ingrédients à bannir

On entends beaucoup parler des perturbateurs endocriniens sans forcément savoir ce que c’est. On va donc commencer par là. 

Ce sont des substances chimiques ressemblant aux hormones et perturbent notre système hormonal. Le système hormonal est responsable de comportements biologiques essentiels à notre corps : croissance, puberté, température corporelle, métabolisme, faim, satiété… Ils peuvent avoir comme effet de réduire la fertilité, provoquer l’obésité, déclencher des pubertés précoces, provoquer des troubles de l’attention.. Vous les trouverez dans de nombreux produits comme les cosmétiques, les colorations capillaires, le maquillage, les vêtements, la peinture…. Presque partout finalement ! 



Le benzène : il est tiré du pétrole et principalement utilisé pour la synthèse de colorants, de colles et de détergents et sert également à diluer les corps gras. Il est classé comme cancérogène avéré pour l’homme. 

Où le trouve-t-on ? le maquillage, les parfums

Le BHA et BHT (hydrixyanisole butylé) : ce sont des antioxydants synthétique utilisés comme conservateurs. Il est classé comme cancérogène possible et serait un perturbateur endocrinien. 

Où les trouve-t-on ? dans les produits de maquillage et d’hygiène

Les bisphénols : considéré comme un perturbateur endocrinien, le Bisphénol A est un des constituants des plastiques rigides

Où les trouve-t-on ? dans nombreux emballages plastiques de cosmétique

Le nonyphenol : il appartient à la famille des alkylphénols qui sont des agents émulsifiants. Ils sont soupçonnés d’avoir un impact sur la fertilité et sur le foetus. Ce sont des perturbateurs endocriniens et sont potentiellement cancérigènes. Le nonyphenol est le plus dangereux de tous. 

Où les trouve-t-on ? nettoyants, mousse à raser, produits coiffants…

Les parabens : "les parabens sont des conservateurs à large spectre chargés de détruire les nombreux germes (bactéries, moisissures et autres champignons) qui peuvent se développer dans toute formulation où figure le couple eau-huile". Mathilde Thoma, Caudalie

Où les trouve-t-on ? shampoings, crème hydratante, lotion après-rasage, dentifrice...

Le phénoxyéthanol : c’est un conservateur issu de la distillation du pétrole dont la toxicité est avérée. Interdit dans les produits labellisés bio. 

Où le trouve-t-on ? lingettes pour bébé, crème de jour, crème hydratante, nettoyant visage

Les phtalates : ils apparaissent dans les cosmétiques sous le nom de parfum ou fragance. C’est un mélange de de produit chimiques. Ils sont classés comme substances cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques par l’Agence Européenne des Produits Chimiques et sont également des perturbateurs endocriniens.

Où les trouve-t-on ? de nombreux cosmétiques avec des odeurs

Les silicones (cyclopentasiloxane, dimethicones, siloxane, méthicone) : ce sont des composants de synthèse dérivés du pétrole. Il sont utilisés car ils donnent aux cheveux un aspect doux et facile à démêler et à la peau une apparence plus douce, plus lisse. Malheureusement, ils forment un effet occlusif sur le cheveu ou la peau et empêchent les bons soins de pénétrer.

Où les trouve-t-on ? shampoing, crème, déodorant...

Le sodium lauryl sulfate : tensio-actif sulfaté ionique fort issu après une réaction synthétique et non naturelle, il est tiré, dans la plupart des cas, de l’huile de palme. Il permet de faire mousser les produits cosmétiques.

Où le trouve-t-on ? produits moussants : gel douche, nettoyants visage, shampoing, dentifrice…

Le triclosan : il est utilisé comme conservateur car il tue les bactéries en raison de ses capacités antiseptiques et désinfectantes. C’est un perturbateur endocriniens et cancérigène.

Où le trouve-t-on ? déodorants, bains de bouche, dentifrice, crèmes hydratantes, gel douche, produits anti-acné...



Les labels de la cosmétique

Maintenant que vous savez repérer les ingrédients à bannir, on vous décrypte les labels de la cosmétique. Ils sont de plus en plus nombreux et on ne sait pas forcément ce qu’ils signifient. 

Les labels bio, vegan ou autre nous incitent à consommer des produits plus respectueux de l’environnement. Effectivement, la préservation de la biodiversité et des ressources mais aussi de votre peau et votre santé sont au coeur de ces labels, ils poussent notamment les entreprises à proposer des emballages responsables et une meilleure gestion des déchets.



Slow cosmétiques : 

  • privilégient les ingrédients naturels et biologiques, les moins transformés possible

  • excluent les ingrédients nocifs pour l'environnement, la peau et les animaux et minimisent leur impact écologique dans l’ensemble du cycle

  • les produits doivent répondre à des besoins fondamentaux de la peau (nettoyage, hydratation, protection) et ne doivent pas tromper le consommateur par des fausses promesse

Nature et progrès : 

  • 95% min d’ingrédients d’origine naturelle dans le produit fini, tous issus de l’agriculture biologique (si disponible)

  • les dérivés d’huile de palme sont interdits

Demeter :

  • 90% minimum d’ingrédients d’origine agricole sont produit en biodynamie, les autres doivent être bio

Ecocert : 

  • les emballages sont biodégradables ou recyclables

  • les ingrédients sont issus de l’agriculture biologique ou sont naturels (à 95% minimum)

  • les ingrédients sont transformés par des procédés respectueux de l’environnement 

  • les ingrédients controversés ou toxiques sont bannis : OGM, paraben, nanoparticules, silicones, parfum, colorants de synthèse, ingrédients testés ou issus d’animaux (sauf le lait et le miel)

Ecocert cosmétique biologique : 

  • cosmétique biologique (proche du label cosmebio) : 95% minimum d’ingrédients végétaux issus de l’agriculture biologique et 10% minimum d’ingrédients biologique dans le produit fini

  • cosmétique écologique : 50% minimum d’ingrédients végétaux issus de l’agriculture biologique et 5% min d’ingrédient bio dans le produit fini. 

CCF, Choose Cruelty Free

  • Il certifie la marque dans sa totalité et pas seulement les produits cosmétiques qu’elle vend. 

  • Les tests sur les animaux sont interdits à n’importe quel stade de fabrication. Les produits finis comme les ingrédients ne doivent pas avoir été testés ni par la marque ni par un tiers. 

  • Les tests sur les marchés étrangers sont interdits et les marques n’ont pas le droit de vendre leurs produits dans des pays où la loi oblige les tests sur les animaux. 

  • Le groupe auquel la marque appartient est lui aussi soumis aux critères du label.

La PETA organisation internationale qui se bat contre la violence animale et l’expérimentation animale. Deux labels :

  • Cruelty free : il garantit l’absence de test sur les animaux, même sur les marchés étrangers

  • Cruelty free & vegan : garantit qu’une marque ne teste pas sur les animaux et que ses produits ne contiennent aucun ingrédient d’origine animale (pas même le miel ou la cire d’abeille)

Ils certifient la marque dans sa totalité pas seulement les produits et que les tests sur les marchés étrangers sont interdits et les marques n’ont pas le droit de vendre leurs produits dans des pays où la loi oblige les tests sur les animaux.

HCS ou Leaping Bunny : 

  • Il certifie la marque dans sa totalité, pas seulement les produits cosmétiques. 

  • Les tests sur les animaux sont interdits à n’importe quel stade de la fabrication. Les produits finis et les ingrédients ne doivent pas avoir été testés nir par la marque ni par un tiers. 

  • Les fabricants et les fournisseurs de matières premières doivent fournir des garanties qu’ils ne testent pas sur les animaux. 

  • Les marques n’ont pas le droit de vendre leurs produits dans des pays où la loi oblige les tests sur les animaux. 

  • Le groupe auquel appartient la marque n’est pas soumis à la même éthique. 

Vegan :

  • Il garantit les produits cosmétiques et les produits ménagers

  • Les tests sur les animaux sont interdits à n’importe quel stade de fabrication. Les produits finis comme les ingrédients ne doivent pas être testés par la marque ou un tiers. 

  • Les matières premières d’origine animale sont proscrites même le miel ou la cire d’abeille. 

  • Le label en certifie seulement le produit et ne garantit pas que le groupe auquel appartient la marque soit nécessairement soumis à la même éthique. Toutefois les tests sur les marchés étrangers ne sont pas interdits. 

Vous êtes maintenant parés pour acheter vos cosmétiques en toute connaissance de cause et faire de votre salle de bain un endroit clean, respectueux de votre corps et de l’environnement ! 

Pour faire vos cosmétiques maisons, n’hésitez pas à vous abonner à la box Pousse Pousse ! Si ce n’est pas déjà fait... ;)


Rejoignez la tribu sur Instagram