Les travaux du potager au mois de juillet 

On n'y croyait plus vraiment, mais l'été est arrivé, accompagné d'un soleil radieux qui va booster votre potager. Pour profiter de la belle saison, rien de tel que le farniente, les vacances... et un peu de jardinage ! Même s'il est tentant de se laisser aller sur son transat, pas question de se reposer sur ses lauriers : votre petit paradis a besoin de vous ! Rassurez-vous, pas de gros travaux en vue, mais sûrement pas mal de récoltes. 

L'essentiel de votre travail va consister en une observation attentive des cultures en place, quelques soins et de l'entretien. Il va falloir également préparer votre départ en vacances si besoin. Bref, c'est le moment de chouchouter votre jardin pour qu'il vous offre le meilleur... Et si vous profitiez de cette période de vacances pour faire participer vos graines de jardiniers ? Arroser et récolter, les enfants adorent ça !

champ de fraises

1. Le temps de la cueillette ! 

Récolter ce que l'on a semé, c'est l'une des choses les plus agréables à faire dans son jardin. Profitez-en : juillet annonce en principe la fin de la saison des fraises, des framboises, mais aussi du cassis et des groseilles. Vos melons devraient atteindre une bonne maturité et c'est aussi le début des premières mûres lorsque le temps est chaud. 

Côté légumes, vous pouvez compter sur le soleil pour faire rougir de plaisir vos tomates ! Vous allez pouvoir commencer à récolter courgettes, aubergines, poivrons et piments... Idem pour les radis, les salades, le concombre, l'ail, l'échalote et les oignons. Papilles, tenez-vous prêtes : voici venu le temps de la soupe au pistou, de la ratatouille et des pissaladières ! 

Juillet, c'est aussi un bon mois pour vous constituer une belle provision de plantes aromatiques qui vous serviront toute l'année. Récoltez-les juste avant leur floraison et de préférence le matin pour préserver au maximum leurs parfums et leurs saveurs. Pour tout savoir sur la conservation des bonnes herbes, découvrez nos conseils ici.

panier de légumes

2. Encore quelques plantations 

En principe, votre potager est bien en place et vos tâches vont osciller entre cueillette et maintenance. Outre les variétés à planter proposées dans la box Pousse Pousse de juillet, il est toujours possible de semer aneth, persil, cerfeuil pour les fines herbes, mais aussi radis et carottes (tous les 15 jours pour avoir une production régulière) salades, choux, ainsi que quelques navets en prévision pour l'hiver. Selon la place dont vous disposez, vous pouvez faire vos derniers semis de betteraves rondes, de fenouil et de haricots verts pour en récolter le plus tardivement possible... Vous pouvez aussi éclaircir vos semis d'épinards s'ils vous semblent un peu serrés, tout comme les blettes et les navets déjà plantés. 

3. On arrose, on soigne et on garde la binette à portée de main ! 

 Juillet est aussi le mois qui affiche les températures les plus hautes de l'année, accompagnées de très peu de pluie. Des conditions propices à la pousse d'un jardin luxuriant, mais aussi au développement de maladies et d'insectes nuisibles. Adoptez des mesures préventives : prenez soin d'arroser le pied de vos plantes plutôt que les feuilles, et faites des purins végétaux vos alliés de choc contre les envahisseurs ! 

En cette période de fortes chaleurs, il est indispensable d'arroser votre potager quotidiennement ou mieux, tous les 2 jours en bonne quantité, en privilégiant l'arrosoir. Vous contrôlerez mieux l'apport en eau et sa diffusion dans la terre en limitant l'humidité sur les feuilles, souvent synonyme de maladies. Les meilleurs moments pour l'arrosage sont le soir "à la fraîche" ou tôt le matin (évitez absolument l'arrosage dans la journée !) Pensez à mettre en place un bon paillage assez épais et à le remplacer quand le besoin se fait sentir. Vous limiterez à la fois l'évaporation de l'eau et et l'apparition des mauvaises herbes ! 

L'été, la terre sèche vite en surface. Binez régulièrement : cela permet à la terre de rester meuble et donc perméable. C'est le meilleur moyen d'assurer une bonne circulation de l'air et de l'eau ! 

Si vous souhaitez contrôler la taille de vos plants, il faudra aussi pincer les aubergines, courgettes, piments et tomates (en ôtant les gourmands) pour ne conserver que leur tige principale. 

4. On prépare son départ en vacances

pot réservoir d'eau

En organisant un peu votre départ, vous pourrez partir l'esprit zen avec la certitude de retrouver votre potager en pleine forme à votre retour ! Après avoir biné, paillé et ôté toutes les mauvaises herbes, pensez à vérifier la solidité des liens et les tuteurs de vos plantes grimpantes. La veille de votre départ, cueillez tous les légumes et fruits arrivés à maturité. 

 Si n'êtes absent quelques jours, profitez de cette cueillette pour arroser une dernière fois abondamment vos protégées. Installez un système d'arrosage par capillarité à l'aide d'un grand bac installé à l'ombre et rempli d'eau dans lequel vous aurez placé des mèches reliées à chaque pot ou jardinière. 

Si votre absence doit se prolonger plus d'une semaine, il est préférable de confier l'arrosage à une personne de votre entourage qui aime jardiner. Famille, amis ou voisins seront certainement d'accord pour venir arroser votre petit potager 1 à 2 fois par semaine jusqu'à votre retour. Pour convaincre les plus réticents et éviter le gaspillage, n'oubliez pas de leur préciser qu'ils pourront cueillir et consommer tout ce que votre jardin produira en votre absence ! En plus, cela stimulera la croissance et la productivité de vos plants, qui vous accueilleront avec toute une nouvelle récolte à venir...

  • Partager ce contenu

Suivez-nous sur
@poussepousseoff