Le zéro déchet, un mode de vie, pas une mode

La tendance Zéro Déchet n’est pas une mode de plus dans un monde déconnecté bobo écolo. C’est une vraie lame de fond qui a commencé à se former il y a une vingtaine d’années et déferle maintenant sur les circuits de distribution, séduisant d’innombrables personnes préoccupées de leur impact sur la nature.

Elle est née d’une prise de conscience avec les premiers nettoyages massifs des plages et des berges de rivières. Tous ces déchets plastiques, ces emballages à usage unique, se retrouvent dans la nature jusqu’à former l’immonde continent plastique au milieu de l’océan Pacifique. Ils se fractionnent en micro débris et infestent toute la chaine alimentaire, tuent poissons, mammifères marins et oiseaux et se retrouvent dans les organismes de tous les humains de la planète.

Le meilleur déchet c’est celui qu’on ne produit pas

mode de vie sans déchet

Au-delà du stupide gaspillage de ressources, cette pratique mondiale du sur-emballage représente un danger sanitaire et environnemental majeur. Un premier pas dans le bon sens a été instauré à la fin du siècle dernier avec l’instauration du tri et du recyclage. Mais c’est encore un procédé industriel avec des conséquences néfastes. On peut faire mieux.

L’idée qui germe de ce constat morbide est d’une simplicité radicale : le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas. Et son corollaire : N’achetons plus d’emballages, les industriels n’en fabriqueront plus. Le principe est de ne pas attendre une solution des politiques et des grands circuits de distribution mais au contraire, d’impulser un changement des mentalités chez l’utilisateur final en s’appuyant sur l’un des principes de base du monde productiviste : ce qui ne s’achète pas ne doit plus être fabriqué.

Le mouvement zéro déchet redonne donc la main aux citoyens qui, par des décisions et des actions simples chaque jour, tentent d’infléchir en profondeur les pratiques marketing des industriels qui ruinent la planète et dévastent l’environnement.

5 bonnes raisons de passer au zéro déchet

outils zéro déchet

Les arguments pour se convertir au zéro déchet ne manquent pas mais nous pouvons en retenir 5:

  • Le fait de refuser ce dont vous n’avez pas besoin, vous vous allégez en évitant de faire entrer chez vous ce qui serait devenu tout de suite des déchets : emballagesuremballage, courriers publicitaires, gadgets et babioles, etc.
  • Retrouvez le plaisir de vous concentrer sur l’essentiel et la simplicité en réduisant ce qui vous est utile au strict minimum.
  • Reprenez le contrôle de votre consommation courante en préférant les contenants réutilisables et en achetant et réutilisant des produits naturels sans superflu nuisible et inutile dans les magasins qui pratiquent le vrac ou sur notre boutique. On amène une bouteille vide pour la remplir de liquide vaisselle, on apporte son bocal pour faire le plein de pâtes ou de riz, etc. Les courses ne sont plus l’occasion de ramener chez soi du carton, du plastique et autres emballages à usage unique.
  • Retrouvez le plaisir des matériaux naturels et faites preuve d’imagination et de créativité pour inventer une seconde vie aux objets usés ou cassés.
  • Goûtez à la joie de faire vos propres produits avec des ingrédients naturels grâce à nos kits DIY par exemple, vous pourrez créer vos propre produits utile au quotidien et zéro déchet

Ce nouvel état d’esprit touche chaque secteur de notre vie domestique et professionnelle. Au début, c’est un peu contraignant de se demander comment réduire nos déchets dans chacune de nos actions. Puis cela devient une nouvelle habitude. C’est un vrai mode de vie.

Plus d'informations sur notre box zéro déchet.

S'abonner à notre box zéro déchet.


Rejoignez la tribu sur Instagram