L'upcycling : c'est quoi ?

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Lavoisier. Voici la formule préférée de ceux qui s’apprêtent à une pratique de plus en plus populaire : l’upcycling, une nouvelle forme de consommation responsable.

Mais qu'est ce que c'est l’upcycling ? 

Eh bien si le sens de ce mot anglais vous échappe, vous êtes au bon endroit, Pousse Pousse vous explique tout

Ce terme désignant l'action de  « surcyclage » en français, parle bien d’une sorte de recyclage, mais celui-là est un peu différent du recyclage classique

En effet le suffixe « up » exprime la transformation d'un objet déjà existant en un produit dont la qualité est meilleure. Contrairement au recyclage, l’upcycling n’utilise pas de ressources comme l’eau ou l’électricité étant donné qu’il n’y a pas de transformation chimique des produits. 

L’upcycling est plus perçu comme de l’artisanat, ou comme un procédé manuel où l’on peut transformer les objets à sa guise. Ainsi les produits ressortant sont souvent en quantité limitée.

D'où ça vient ? 

Les origines de l’upcycling, dans la mode notamment, remonteraient au 19 octobre 1989, lors du défilé hors normes de Martin Margiela, créateur belge. Ce dernier organisa un défilé dans un jardin d’enfants abandonné avec des vêtements entièrement recyclés. Il fera par la suite de la réutilisation de vêtements, la pièce centrale de sa maison.

L’upcycling a également commencé à se développer dans les pays en voie de développement, où certains produits ont été réutilisés naturellement par simple besoin. Ainsi au Ghana, un anglais a eu l’idée de collecter des sachets en plastiques pour les transformer en sacs et portefeuilles.  

Quelle efficacité ? 

L’upcycling a un aspect écologique étant donné qu’il limite les déchets en donnant une seconde vie à n’importe quels matériaux (emballages, stylos, carrosseries, vêtements…). En plus de ça, le côté recyclage permet de faire de nombreuses économies

L’upcycling c’est aussi l’occasion de créer de nouveaux produits qui peuvent souvent devenir des objets d’art. On retrouve également des pièces de modes sur les podiums, ou simplement des objets qui serviront de décoration chez vous. Alors pour ceux qui ont de la créativité à revendre c’est le moment de le montrer ! 

L’upcycling a prouvé son efficacité, au Bangladesh par exemple chaque vêtement fait de déchets a généré 84% de CO2 en moins ainsi que 85% d’eau en moins par rapport à un vêtement neuf. 

Ainsi l’upcycling à l’avantage de permettre des économies d’énergies dans la production de chacun des objets finalisés.

Quels objets upcycler ? 

Aujourd’hui de nombreuses entreprises françaises se lancent dans l’upcycling. Parmi eux, on retrouve  Bilum qui donne une seconde vie aux objets en tout genre depuis 2005. Du côté de la mode Hoopal se démarque avec des vêtements tendance. 

D'autres marques internationales ont essayé de faire un pas vers l'écologie.  Les marques de luxe comme Hermès a essayé d'offrir une seconde vie aux produits défectueux des usines en objet de décoration.

Encore plus original : l'entreprise colombienne Cyclus propose de récupérer des pneus usagés pour en faire des produits plus haut de gammes tels que des sacs ou des portes monnaies.

Original, branché et écologique, l’upcycling a tout pour vous séduire la Green Team ! 

Envie d’en savoir plus sur l’upcycling ? Pousse Pousse vous propose bientôt un article sur les meilleures créations de l’upcycling ! 

En attendant, vous pouvez commencez à upcycler en vous abonnant à la box !


Rejoignez la tribu sur Instagram