DIY zéro déchet : Je fabrique mon Tawashi

Pour continuer cette belle année 2020, nous vous avions proposé de créer votre tawashi fait maison ! 

Durable et écologique nous vous dévoilons notre précieuse recette aujourd’hui. 

Avant de vous munir de vos ingrédients, voici quelques explications : 

Pourquoi fabriquer son Tawashi ?

Pourquoi fabriquer son Tawashi ?

On fait le topo sur les éponges

L’éponge est si discrète et indispensable que nous ne nous posons pas de questions à son sujet. Et pourtant, elle a bien un impact sur l’environnement et son utilisation est quasi quotidienne : pour faire la vaisselle, nettoyer la table, la salle de bain… Elles sont même synonymes de propreté, ça ne vous viendrait pas à l’esprit une cuisine sans éponge n’est ce pas ?

Et pourtant, selon des études une éponge renferme des milliards de bactéries…

Allez, on fait le point sur son impact environnemental ! 

  • 8 à 9 éponges sont consommés en France, par foyer par an, moins que dans d’autres pays d’Europe. 
  • Plusieurs milliards de bactéries sont logés dans nos éponges 
  • 3 sur 4 éponges vendues en France sont des éponges végétales. 
  • 100% synthétique et donc non-biodégradable. Fabriquée grâce à un procédé gourmand en ressources énergétiques. 

Les différentes méthodes de Tawashi 

Le Tawashi mais késako ? 

C’est la technique pour vous débarrasser de vos vieilles éponges toutes cra-cra et adopter une alternative zéro-déchet ! 

Ce petit objet green, originaire du Japon, est né dans l’idée que, dans n’importe quel domaine, les hommes devraient explorer toutes les possibilités pour faire de la récupération et du recyclage. Idéal pour limiter la production de déchets et préserver notre planète. 

Le tawashi, qui signifie en japonais « Brosse à laver ou lavette », est tout simplement une éponge créée à partir de matières textiles inutilisées qui allaient prendre le chemin de la poubelle. Depuis sa création, plusieurs versions ont vue le jour : 

1- La version au crochet 

Bon, il faut bien évidemment savoir faire du crochet, mais vous pourrez faire à peu près toutes les formes et tailles que vous voulez. Seulement, vous n’allez pas recycler de tissu, puisque vous allez utiliser une bobine de fil. 

Privilégiez une matière naturelle, même si elle mettra plus de temps à sécher qu’une matière synthétique. 

2- La version tricotée 

Là encore, il faut savoir tricoter, mais c’est une méthode hyper simple pour fabriquer ses tawashis ! Vous pouvez même recycler un vieux t-shirt en le transformant en pelote de trapilho. De trapi quoi ? C’est une technique qui permet de découper son t-shirt en un seul et grand fil qui formera une pelote. 

Comment faire une pelote de trapilho ? 

1- Coupez votre t-shirt sous les aisselles et à la base pour retirer les coutures et obtenir un rectangle. 

2- Démarrez d’un bord cousu et coupez des bandes de tissu d’environ 1,5 à 2 cm d’épaisseur sans aller jusqu’au bout, laissez une marge de 3 cm environ. 

3- Ouvrez le t-shirt sur le bord qui n’est pas découpé, et coupez en reliant les découpes en diagonale. 

4- Roulez le trapilho en pelote, et voilà ! 

3- La version 100% recyclée et traditionnelle !

Retrouvez notre kit Tawashi sur notre boutique ! 

Quel tissu recyclé ? 

Pour former des bandes : 

Les manches de t-shirt, les chaussettes, les leggings ou les collants. Pour cela, vous avez juste à couper des bandes de 2 à 3 cm de largeur. 

Et comment on fait pour retrouver le côté gratounette qu’on aime tant ? 

On utilise de la corde sisal : c’est un matériau très résistant mais sensible à l’humidité et la moisissure, il faudra donc bien le faire sécher. La fibre de sisal est produite à partir des feuilles de l’agave sisalana, elle s’obtient après une série de manipulations rapides, c’est un procédé ancien qui nous vient des anciens territoires d’Amérique du Sud. 

Notre astuce Zéro Déchet :  

Et sinon pour retrouver le côté grattant, on recycle ses coquilles d’oeufs !

Mixez-les pour obtenir une poudre et déposez-en un peu sur la vaisselle qui a besoin d’être grattée. 

Cette technique fonctionne super bien, ne raye pas votre vaisselle, est naturelle et en plus contribue à nettoyer vos tuyaux d’évier. 

Bon à savoir : Pour faire votre tawashi en corde sisal, vous pouvez l’utiliser la même méthode que celle avec la pelote de t-shirt. 

La recette 

Les ingrédients : 

  • Une plaque tawashi 
  • 32 tourillons 
  • De vieux tissus (comme des paires de chaussettes)

Vos ustensiles : 

  • Une paire de ciseaux

On attaque ?

1- Découpez vos vieux vêtements en 16 lamelles de 3 cm de largeur environ. Nous vous conseillons d’utiliser des manches de t-shirt, des chaussettes ou encore des collants. 

2- Vous devez mettre les tourillons dans chacun des trous, si vous en avez en plus gardez-les précieusement au cas où vous en  perdriez un. 

3- Posez le métier à tisser devant vous et repérez le premier couple de tourillons horizontal. C’est à dire le premier tourillon du côté gauche et, en face, le premier tourillon du côté droit. Accrochez un bandeau de tissu entre ces deux tourillons. 

4- Faire de même avec 7 autres bandeaux de façon à obtenir 8 lignes horizontales. 

5- Tisser les bandeaux verticaux sur les horizontaux : accrocher l’extrémité d’un bandeau au premier tourillon du bas du carré, le faire passer au-dessous du 1er bandeau horizontal, puis au-dessus du 2e, au-dessous du 3e…jusqu’à l’accrocher au premier tourillon du côté opposé. 

6- Pour les autres bandeaux, alternez le tissage comme sur le schéma de manière à garder l’alternance au-dessus, au-dessous pour chaque bandeau. 

7- Saisissez-vous à présent du 1er anneau situé dans le coin haut droit. Ecarter-le entre votre pouce et votre index et faites-y glisser l’anneau suivant. Tirez légèrement pour tasser l’ouvrage. Répétez l’opération jusqu’a ce qu’il n’en reste plus qu’un. Serrez-le, un peu plus que les autres, afin qu’il serve d’accroche. 

La recette pour faire mon tawashi au mois de Janvier

Tout est prêt ! 

Pour découvrir toujours plus de recettes DIY, abonnez-vous à la box ! 

Nos produits en relation

Rejoignez la tribu sur Instagram