DIY : Je fabrique ma moutarde maison

Dans les articles précédents, nous vous avons montré comment réaliser vos propres cosmétiques de manière 100% naturelle. Aujourd’hui, on s’attaque à un produit comestible (enfin !). 

Pour cela, Pousse Pousse s’est occupé de vous trouver la recette maison de… la moutarde

Ainsi, vous trouverez dans cet article de quoi fabriquer votre propre moutarde et épater tous ceux pour qui vous cuisinerez ! 

La moutarde se fabrique à base de moutarde (logique non) ! En effet, cette plante, de la famille des brassicacées, qui a donc des liens de parenté avec le colza, le chou, et même le radis, produit des graines que l’on récolte pour faire de la moutarde. Rien de bien piquant pour l’instant ! L’histoire se pimente un peu lorsqu’on apprend que la moutarde était déjà connue et appréciée dans l’Antiquité par les Grecs, les Hébreux, les Égyptiens et les Romains qui l’importent en Gaule. Elle y trouve ses amateurs, car elle y fait bon ménage avec la vigne. En effet, si la moutarde pique, c’est parce que les graines écrasées sont mélangées au vinaigre. C’est la fermentation qui crée le piquant.

Si la moutarde est reconnue pour ses nombreuses qualités telles que l’amélioration de la résistance des os et de la santé cardio-vasculaire, ainsi que l’aide à la formation de globules rouges, la moutarde industrielle posséderait des éléments chimiques tels que des conservateurs ou des colorants, néfastes pour le corps et l’environnement. 

Pour pallier à cette problématique, nous vous proposons la recette d’une moutarde naturelle et faite maison. 

En plus de lui donner une saveur unique, la moutarde faite maison permet de connaître chaque ingrédient et ainsi vous pourrez façonner la recette à votre goût.

Alors qu’est-ce qu’on attend ? 

La recette

Les ingrédients

  • 15 g de moutarde jaune en graines bio
  • 5 g de curcuma bio
  • 30 g de verjus ou du vinaigre de cidre ou de miel (3 ou 4 cuillères à soupe)
  • 30 g d’eau froide (3 à 4 cuillères à soupe)
  • 20 g d’huile de tournesol Bio (2 à 3 cuillères à soupe)
  • 20 g de farine blanche Bio (2 cuillères à soupe)
  • 10 g de miel ou du sirop d’érable (1 cuillère à café)
  • 3 à 4 g de sel (fleur de sel de Guérande si possible) (1 cuillère à café)
  • 1 à 2 g de poivre (1/2 cuillère à café)

 

Vous aurez également besoin :

  • d’un blender
  • d’une balance
  • d’un mixeur plongeant
  • d’un mortier ou d’une louche
  • et un pot de moutarde vide avec son couvercle

Préparation :

1. Pour commencer, versez 15g, de graines de moutarde jaune bio dans votre mortier pour les écraser grossièrement. Si vous n’en avez pas, utilisez le dos d’une louche ou d’un saladier ou bien passez les graines 10 secondes au mixeur.

2. Cette première étape achevée, ajoutez 30g de verjus (ou vinaigre) et 30g d’eau à vos graines écrasées. Laissez-les baigner pendant 8 heures dans un lieu aéré (de préférence la nuit).

3. Le soleil est levé, vous avez passé une bonne nuit. Ajoutez 10g de miel, 20g d’huile de tournesol, 20g de farine, 10g de curcuma (environ 1 cuillère à café), le sel et le poivre à votre mélange. 

4. Pour les adeptes de moutarde lisse, mixez votre préparation pour obtenir une pâte que vous passerez au tamis. Pour les fans de moutarde à l’ancienne, passez votre préparation au mixer grossièrement pour garder les graines. 

5. Lisse ou à l’ancienne, versez votre moutarde dans un pot vide prévu à cet effet, que vous garderez ouvert et au frigo pendant 48 heures avant de le fermer. Laisser le pot au frigo pendant une semaine minimum, 15 jours pour réduire la sensation de piquant. Conservez votre moutarde au frigo pour la garder plusieurs semaines.

Les trucs en plus…

Si vous souhaitez aromatiser votre moutarde, nous nous sommes chargés de trouver comment faire ! Ainsi vous pouvez ajouter à la préparation de base d’autres ingrédients selon vos envies :

  • ail
  • estragon
  • gingembre
  • herbes de Provence
  • sauge 
  • romarin
  • du pastis ou de l’anis

Vous pouvez également jouer sur les différents types de vinaigre, à condition qu’il soit acide (pas de balsamique), et sur les différents types de miel.

 

Au cas où vous rencontriez quelques problèmes (on vous assure qu’ils seront minimes…) voici quelques questions-réponses : 

Quelle huile utiliser ?

Préférez une huile de tournesol ou de colza Bio, pas trop forte en goût. Ou bien de l’huile d’olive Bio, si vous souhaitez donner un caractère provençal à votre moutarde.

Qu’est-ce que le verjus ?

C’est un jus acide obtenu par pressage de grains de raisin vert (non-mûrs). Il était très utilisé dans les régions viticoles comme la Bourgogne pour ne pas jeter les raisins verts non vinifiables.

 

Je ne trouve pas de verjus !

Le verjus se trouve dans des épiceries fines. Pas de panique, on peut le remplacer par du vinaigre de cidre ou autres à condition qu’il soit acide (pas de balsamique).

 

Ma moutarde est trop épaisse...

Vous pouvez rectifier la texture en ajoutant un peu d’eau, on peut également ajouter une cuillère à soupe d’huile.

 

Ma moutarde est trop liquide...

Vous pouvez rectifier la texture en ajoutant un peu de farine. Mixez de nouveau et testez la nouvelle texture. Attention à ne pas en mettre trop, votre moutarde aurait ainsi une texture trop farineuse.

Eh voilà ! Votre moutarde est enfin prête, vous pouvez désormais épater vos convives avec une moutarde saine et ajustée à votre goût…

On vous souhaite un bon appétit

N’hésitez pas à vous abonner à la box Pousse Pousse pour recevoir chaque mois toujours plus d’astuces green pour adopter un mode de vie éco-responsable


Rejoignez la tribu sur Instagram