Le guide du jardinier décomplexé : Réussir ses semis

Ça y est, le printemps semble bien installé ! Même si le soleil continue à jouer à cache-cache avec nous, les températures sont idéales pour commencer à préparer ses semis. Du coup, on continue à vous guider pas à pas pour faire votre propre petit potager avec notre série d’articles pour jardiniers décomplexés ! Aujourd’hui, préparez vos gants et vos outils, on s’attaque à une étape essentielle du jardinage : comment réussir ses semis. Radis ? Go !

guide reussir ses semis

RÉUSSIR SES SEMIS : SEMER À L'INTÉRIEUR OU A L'EXTÉRIEUR ?

Comme vous le savez, tous les plants sont plus ou moins gourmands en chaleur et en luminosité. En fonction des spécificités de votre plant, il vous faudra donc semer à l’intérieur, sous abri, pour protéger vos jeunes pousses des températures encore trop agressives. Vous pourrez ainsi préparer l’arrivée des premiers légumes colorés de la saison, qui ont besoin de chaleur pour s’épanouir. Privilégiez des variétés telles que :

  • La tomates
  • L’aubergines
  • Les poivrons

Pour réussir vos semis en intérieur, choisissez simplement de petits contenants (godets pour semis, caissons, carrés potagers…), exposez-les à la lumière et à la chaleur dans votre intérieur.

L’astuce de la Green Team :

Pour aller au bout de votre démarche écoresponsable et zéro déchet, n’hésitez pas à réutiliser vos boites d’oeufs vides pour réaliser vos semis ! Ajoutez simplement de la terre dans chaque emplacement dédiés et le tour est joué.

Les semis directs en extérieur sont réservées aux plantes qui résistent bien au froid. Bien sûr, dès que les températures sont plus douces, vous pourrez semer en extérieur sans soucis ! Mais en attendant, pour réaliser des semis précoces en extérieur, privilégiez les graines robustes :

  • La laitue
  • Le radis
  • Le poireaux

Attention : qui dit culture précoce implique une attention sur-mesure ! Pour réussir ses semis, veillez au grain en protégeant vos semis des coups de froids sous un châssis ou un tunnel (en bois, en métal…), qui s’installe durant la nuit et s’enlève très simplement pour laisser circuler l’air et la chaleur.


RÉUSSIR SES SEMIS : CHOISIR LA MEILLEURE TECHNIQUE DE SEMIS

Une fois que votre terre est prête, que vous l’avez débarrasser des mauvaises herbes et des cailloux, vous voilà fin prêt à semer. Savoir où semer c’est bien, mais savoir comment semer c’est mieux ! Et les techniques pour réussir ses semis sont nombreuses ; à la volée, en poquet, en ligne… difficile de s’y repérer. Pas de panique, on vous explique.

Le semis à la volée : méthode traditionnelle, le semis à la volée consiste à semer en jetant de petites poignées de graines par grands mouvements réguliers, en traçant un arc de cercle au niveau du buste. Il ne vous reste plus qu’à recouvrir votre sol d’une fine couche de terre et humidifier le sol, et le tour est joué ! Les graines ainsi jetées en vrac vont se répartir de façon équitable et naturellement germer en quantité suffisante.

Le semis en ligne : La méthode de semis la plus connue consiste à semer en ligne. Une fois une votre sol préparé, tracez des sillons à distance régulière les uns des autres. Pour la profondeur du sillon, faites en fonction de la grosseur de la graine. Disposez ensuite les graines une à une dans le sillon, en les espaçant donne assez de place à vos futures plantes. Il ne vous reste plus qu’à recouvrir de terre votre sillon, arroser, et prendre bien soin de votre potager :)

Le semis en poquet : Une astuce pour cultiver des plantes robustes et imposantes consiste à semer en poquet. Après avoir creusés vos trous ou vos sillons à bonne distance les uns des autres, déposez simplement plusieurs graines au même endroit, par petits paquets de graines, de façon régulière.

Le semis en disque ou ruban : Si vous êtes abonnés à notre box depuis quelques mois, vous savez sans doute déjà que chez Pousse Pousse, on privilégie une technique un peu particulière pour le semis ; le ruban de graines ! Ce petit bout de tissu biodégradable contient la quantité parfaite de graines nécessaire à la germination. En plus d’éviter le gaspillage de graines, il évite aussi l’éclaircissage de vos sols en prédisposant à la bonne distance les graines les unes des autres.


semis en disque

RÉUSSIR SES SEMIS : RUSER AVEC LES FAUX-SEMIS

Pour ceux d’entre vous qui ne voit pas leurs efforts porter leurs fruits, une astuce particulièrement redoutable existe; la technique du faux-semis. Comme son nom l’indique, on va effectuer un premier semis “factice”. En bref, il s’agit de préparer son terrain comme si on s’apprêtait à semer, sans planter. Suivez bien toutes les étapes que vous auriez normalement suivi, en travaillant le sol pour le décompacter.  

Effectuez cette opération environ 2 semaines avant de semer pour de bon, pour laisser le temps aux mauvaises herbes d'apparaître et aux graines d’adventice de germer. Il vous suffira ensuite simplement de les éliminer à l’aide d’un râteau pour obtenir une terre idéale pour cultiver tous vos plants sans pépins ;)

Voilà, une nouvelle étape de franchi dans la mise en place de votre premier potager. Vous voilà en route pour le hall of fame du jardinage ! Il ne vous manque plus qu’à recevoir vos graines bio et passer à l’action, en vous abonnant à notre box de jardinage bio Pousse Pousse ;)


Toute la team a hâte d’en savoir plus sur l’avancée de votre jardin en commentaires ! On vous retrouve bientôt pour la suite de ce guide pour jardinier débutant.


Rejoignez la tribu sur Instagram