Comment démarrer son compost ?

Quand on sait que un tiers des déchets d’une poubelle d’un foyer est dû aux déchets organiques ( matière compostable entre autres ) soit 100 kilos de déchets recyclables par habitant chaque année ! On souhaite s’intéresser à la question. D’autant plus si l’on souhaite se rapprocher de l’objectif zéro déchet ! Alors aujourd’hui la green team vous propose cet article sur "Comment démarrer son compost?" Quel type de déchets peut on composter ? et quelles solutions de compostages s’offrent à vous ?




LES 3 BONNES RAISONS DE COMPOSTER :


  1. La raison la plus évidente c’est de pouvoir réduire ses déchets. 30% de vos déchets seront réutilisés pour créer de l’engrais naturel. Vous évitez le traitement inutile de ces déchets par les organismes d’ordure, évitant ainsi la production de gaz à effet de serre. 

  2. Il vous permet d’avoir un engrais naturel gratuitement pour vos plantes aromatiques ou vos fleurs. Une économie d’argent et une qualité indiscutable. 

  3. La praticité et la simplicité d’utilisation. En effet le compostage peut être fait à la campagne, dans un jardin, en ville, sur son balcon ou même dans sa cuisine ! De plus cela ne demande pas d’aptitudes ou de compétences particulières. 




QU'EST-CE QUE LE COMPOSTAGE ET COMMENT ÇA FONCTIONNE ?


Le compostage consiste à reproduire ce que la nature fait déjà très bien ; recyclée la matière organique d’origine animale ou végétale. Les organismes présents dans les sols décomposent la matière et constituent l’humus. L’humus c’est la couche supérieure du sol mélangeant matière organique, bactéries et champignons permettant d’enrichir et fertiliser les sols. Le compost est la version “fait maison” de l’humus constitué de vos déchets. Alors justement quels déchets peut-on composter ?




QUELS DÉCHETS PEUT-ON COMPOSTER ?


Avant tout il faut savoir que le processus de compostage est très long ; environ 6 à 18 mois selon les matières organiques. Tous les déchets organiques sont compostables. Mais des précautions s’appliquent à certains :  Les déchets lourds et très durs comme les branches, os, noyaux, coquilles, trognons de choux sont longs à composter Il faut les broyer pour les composter. Pour la viande et les poissons il faut les placer au centre du compost pour éviter qu’ils soient à portée des animaux. Les coquillages et les coquilles d'oeufs ne se décomposent pas mais ils apportent des éléments minéraux et leur structure facilite l'aération dans le tas de compost. Le papier glacé et le carton coloré  ne doivent pas être compostés.


Les déchets compostables  


Cuisine :

  • Coquilles d'œufs (à concasser).
  • Épluchures.
  • Pelures de fruits et légumes.
  • Sachets de thé (s'ils ne sont ni en Nylon ni en polypropylène).
  • Marc et filtres à café.
  • Coquillages.
  • Croûte de fromages, laitages
  • Pain rassis.
  • Déchets carnés (gras, couenne).
  • Arêtes de poisson à broyer.
  • Restes de repas.


Maison et jardin :


  • Feuilles mortes.
  • Tontes de pelouse.
  • Tailles de haies.
  • Branchages.
  • Fleurs/plantes coupées/fanées.
  • Paille et foin.
  • Écorces d'arbres. sciures de bois et copeaux de bois
  • Déchets du potager.
  • Aiguilles de pin.
  • Mauvaises herbes sans graines
  • Cendres de bois refroidies
  • Cheveux, laines et produits naturels
  • essuie-tout, serviettes et mouchoirs en papier, cartons et papiers journaux


Les déchets non compostables  


Cuisine :

  • Os.
  • Huiles végétales.
  • Matières grasses.
  • Ail.
  • Restes liquides (soupes, sauces...).
  • Métaux, boîtes de conserve.

Maison et jardin : 


  • Bois traité.
  • Bois non broyé.
  • Terre, Argile, Sable.
  • Charbon de bois.
  • Excréments d'animaux.
  • Litières chimiques.
  • Végétaux traités, végétaux malades.
  • Mauvaises herbes avec graines.
  • Plantes rampantes.
  • Résineux.
  • Matières synthétiques : nylon, plastiques, caoutchouc, porcelaine.
  • Couches de bébé.
  • Mégots.
  • Charbon de barbecue.
  • Poussière et sacs aspirateurs.
  • Papier et cartons imprimés, Magazines, journaux.
  • Bois de palettes, contre-plaqué




LES 3 PRINCIPES À RESPECTER POUR AVOIR UN BON COMPOST :


La règle d’or à suivre c’est bien mélanger, bien aérer et bien humidifier.


Bien mélanger ; il faut que votre compost soit équilibré entre déchets secs (feuilles mortes, cartons, paille, pain, papier, journaux, … ) et déchets humides ( herbes, gazon, fruits, fromages et laitages, fleurs, potager …). Les déchets se décomposent lentement et permettent une structure lâche et aérée au compost. Les déchets humide quand à eux se dégradent rapidement et apportent eau et nourriture aux décomposeurs. L’équilibre entre déchets riches en azote ( déchets humides ) et déchets riches en carbone ( déchets secs ) permet un compost de qualité. 


Bien aérer ; il est nécessaire de bien aérer son compost  pour permettre à l’air de circuler et d'oxygéner les micro-organismes. Un manque d’aération peut être source de mauvaises odeurs. 


Bien humidifier ; Il faut que le compost soit suffisamment humide pour que les micro -organisme ne meurent pas. Si votre compost n’est pas assez humide, arrosez le tas et/ou apportez des déchets humides. Si le compost est trop humide, la température du tas baisse et freine la décomposition, il faut ajouter des matières sèches.




QUAND LE COMPOST EST-IL PRÊT ?


Un compost prêt se caractérise par une odeur de sous bois, une couleur sombre et un aspect homogène. Normalement les déchets de départ ne sont plus visibles, sauf pour ceux qui sont difficilement compostables. Vous pouvez alors tamiser votre compost et faire passer un nouveau cycle de compostage pour les déchets difficiles.






QUELLES MÉTHODES DE COMPOSTAGE CHOISIR ?


Que vous viviez dans une maison avec jardin ou dans un appartement, il existe une multitude de solutions de compostages qui s’offre à vous alors pas d’excuses ! 


Le tas de compost : 

Propice pour les personnes ayant un jardin avec une grande surface ( 100m² ou plus ) le tas de compost est la solution la plus simple de compostage. A placer à l’abri des intempéries, à l’ombre, au fond du jardin. Il ne faut surtout pas faire le tas à proximité des points d'eau ou dans un trou, l’environnement serait trop humide. Étant dehors le tas n’est pas à l’abri du temps, il faut penser à vérifier qu’il ne soit pas trop humide ou trop sec.

Pour commencer votre compost en tas ; 

Créer tout d’abord un tas bien délimité. Commencer toujours par des déchets secs comme un tas de branches pour permettre une bonne aération. Ajoutez les déchets en partant du centre vers l’extérieur. Pensez à diversifier les couches de déchets, alternez déchets secs et humides. Enfin retourner le tas régulièrement. 




Le bac à compost :

Il en existe 2 types : en bois ou en plastique avec ou sans couvercle.

L’avantage du bac en bois est qu’il est d’une part plus esthétique et meilleur pour la planète que celui en plastique, d’autre part il protège mieux des intempéries, du froid et de la sécheresse. L’inconvénient est qu’il coûte plus cher que celui en plastique ( 50 à 300 euros pour celui en bois et 50 à 100 euros pour celui en plastique )et qu’il s’use plus vite. Le bac en bois peut toujours être fait maison et alors il vous sera gratuit !


L’avantage du bac en plastique c’est qu’il est pratique  et peut être utilisé sur des surfaces petites, le compost se fait plus rapidement, en général 6 mois. L’inconvénient c’est qu’il a une faible capacité  ( 300 à 600 l ) ,il vous faudra donc surement en acheter deux  pour pouvoir y mettre tous vos déchets.  Il faut le surveiller plus régulièrement. ( chaque fois que vous rajoutez des déchets ) Placer votre bac à compost à l’abri des intempéries et loin de sources d’eau.


Le composteur rotatif :

Le composteur rotatif est plus simple d’utilisation, il évite les mauvaises odeurs. Il est très pratique puisqu’il peut être déplacé facilement et résiste aux intempéries.  Il garantit un compost bien aéré et mélangé et donne un compost prêt en seulement 2 mois. De ce fait le compost est de moins bonne qualité et le composteur rotatif est plus cher ( 100 à 300 euro ). De plus il est plus encombrant avec une capacité plus faible.

Il peut être placé partout, même dans un garage puisqu’il dégage aucune odeur. 


Le lombricomposteur :

Il est idéal pour les personnes n’ayant pas de jardin ni de balcon.  Il peut néanmoins être utilisé sur un balcon un garage dans une maison ou une véranda. Il est constitué de plusieurs étages perforés ( en général 3 à 4 ). Les verres rouges dévorent les déchets.Une fois les déchets transformés, les vers passent à l'étage supérieur pour transformer les nouveaux déchets. Leurs déjections produisent 2 sortes d’engrais. Un liquide et un pâteux. Le pâteux est utilisé comme engrais et le liquide comme fertilisant. Il est fortement conseillé pour les personnes n’ayant que des déchets de cuisine à composter.   

Les lombricomposteurs ont un coût assez élevé sur le marché, il est plus intéressant de le fabriquer soi-même. ( en savoir plus ici https://www.youtube.com/watch?v=RFMdtZC_23c )

Il se compose, en général, de plusieurs bacs:

le premier bac contient les déchets ajoutés,

le second bac contient le compost en décomposition,

le troisième bac contient le compost,

le dernier bac récupère le jus.

Le compost peut être utilisé pour vos plantes ou vos fleurs d’intérieurs et extérieurs, votre pelouse et vos arbres fruitiers. Il peut être utilisé pour votre potager et vos plantes aromatiques, il permet  d’améliorer un sol pauvre. 




Et voilà vous êtes fin prêt pour commencer votre compost et recycler 30% de vos déchets. Il ne vous reste plus qu'à !

Vous souhaitez en savoir plus sur tout ce qui touche au jardinage ? consulter notre blog partie jardinage. Et retrouvez des balconnières et jardinières sur notre boutique zéro déchet !

En plus dans notre box d'avril  vous retrouverez des graines germées et des jeunes pousses pour faire pousser vos propres plantes aromatiques ! Lisez notre article sur les recettes à faire avec des graines germées et des jeunes pousses ! 





Rejoignez la tribu sur Instagram