Les 6 éco gestes pour cultiver son jardin

Notre jardin, c'est notre recoin de nature. Il faut donc en prendre soin et cela commence par mettre en place des éco-gestes pour le cultiver et l'entretenir tout au long de l'année. On vous donne quelques conseils et bons gestes pour le rendre le plus vivant possible pour ainsi améliorer la qualité de vos cultures et préserver l'environnement, votre environnement.

Bien préparer son sol pour accueillir les cultures

Les plantes poussent et se développent dans le sol. Qu'il soit de qualité, c'est donc la base pour entreprendre un bon jardinage. Il est donc nécessaire qu'il soit enrichi en nutriments, notamment en azote obtenu grâce à des engrais verts tels que le compost. Avant de planter, bêchez le sol, remuez-le sans retirer les herbes présentes qui sont des biodéchets : c'est un bon moyen pour aérer et enrichir davantage le sol.

Éviter les pesticides et user de moyens d'entretien naturels

Les pesticides sont extrêmement polluants et leur utilisation altère la qualité des plantes présentes dans le jardin. Si vous souhaitez augmenter les rendements et rendre la croissance de vos plantes plus favorable, préférez de l'engrais naturel produit à partir de déchets organiques. Le purin d'orties en est un excellent et vous pouvez le réaliser vous-même.
De plus, au lieu d'utiliser un désherbant chimique très nocif, préférez de l'eau chaude pour vous débarrasser des mauvaises herbes, sinon, avec la force de ses mains dans la mesure du possible. Chauffer de l'eau nécessite certes davantage de consommations énergétiques et fera probablement augmenter les factures, surtout si la surface à désherber est vaste. Cependant, pour réduire l'impact de cette possible augmentation, il existe des solutions comme le passage auprès d'un fournisseur alternatif comme Total Spring. En suivant ce lien, vous pourrez retrouver toutes les informations concernant ce fournisseur et les économies qu'il est possible de réaliser.
D'autre part, ces méthodes comportent un avantage supplémentaire : vous pouvez ajouter ces mauvaises herbes à un bac à compost. C'est un autre écogeste pour booster ses récoltes.

Limiter utilisation de l'eau

Il est important de prendre les bons réflexes en termes d'utilisation de l'eau notamment pour l'arrosage. Premièrement, n'utilisez pas d'eau potable. Installez des bacs de récupération d'eau de pluie dans votre jardin et placez en également au niveau des gouttières. Vous économisez ainsi cette ressource précieuse et réduisez la facture liée à cette dépense.
Autre règle d'or, toujours arroser le soir pour éviter que l'eau ne s'évapore trop rapidement, privant les plantes d'une bonne irrigation. En arrosant le soir, elles ont toute la nuit pour se nourrir. Pour une meilleure absorption de la terre, binez-la au préalable. Toutes les plantes n'ont pas les mêmes besoins en eau : adaptez l'arrosage à chaque sorte. Tous ces gestes écoresponsables permettent d'économiser l'eau et d'améliorer la croissance des plantes.

Favoriser la biodiversité

La présence de faune et flore sauvage est le signe d'un jardin en bonne santé. Il est donc idéal de laisser un espace en friche afin qu'un écosystème se développe naturellement. Il est bon de favoriser la présence de lézards, batraciens, d'abeilles qui participent notamment la pollinisation. Installez une mangeoire à oiseaux : leur présence est indispensable pour éviter la prolifération d'organismes nuisibles tels que les larves ou d'autres insectes comme les pucerons.

Planter des espèces locales

Privilégiez les plantes locales pour cultiver votre jardin. L'avantage ? Adaptée aux conditions climatiques, elles se développeront mieux et nécessiteront moins d'entretien, d'eau et d'engrais. De plus, elles sont plus résistantes. Il est conseillé de privilégier constamment des espèces résistantes. Elles seront par exemple en mesure de supporter une sécheresse.

Composter

Faire du compost est essentiel dans son éco jardin. Il permet de produire un engrais naturel qui va enrichir la terre et améliorer les conditions dans lesquelles poussent les plantes. Il se constitue de vos déchets verts comme des épluchures, des coquilles d'oeufs ou de noix, les déchets organiques de votre jardin (mauvaises herbes, herbe coupée...), et encore d'autres éléments. Grâce à des vers décomposeurs également appelés lombricomposteurs, la matière se dégrade naturellement et on obtient ensuite une mixture excellente pour son jardin et ses plantes.
Vous n'avez pas beaucoup de place dans votre jardin pour installer un bac à compost ? Il existe des micro-bacs qu'il est même possible d'utiliser dans un appartement pour faire du compostage.

Rejoignez la tribu sur Instagram